[]
Nombre de membres 93 membres
Connectés : ( personne )
 

La Charte du Forum - La Charte du Forum

Forum - Forum
Techniques de la peinture - Techniques de la peinture


actif  Sujet n° 103  Imprimature

le 24/01/2020 - 19:21
par Delac4

Delac4

1 message

Bonsoir,

 

"Pourriez-vous me donner votre avis sur une question d’imprimature ? Sur un fond de toile préparée à l’induction à l’huile, j’ai testé une imprimature au vernis Dammar 33%, colorée blanc de lithopone et terre de sienne brûlée (façon de recette trouvée dans le manuel de Nicolas Wacker). Le résultat m’a semblé assez satisfaisant en terme d’uniformité mais est assez brillant (c’est un vernis), ce qui en soi n’est peut-être pas un problème ?"

Si. Démarrer sur un fond très brillant, donc relativement imperméable, n’est pas la meilleure solution. A la reprise à l’huile, vous allez certainement avoir une sensation de glissant. La peinture peut avoir du mal à adhérer. Par ailleurs, vous pouvez aussi avoir tendance à rediluer votre imprimature si vous allongez abondamment vos couleurs.

Une recette ne peut être appliquée séparément de son contexte. Il faut mettre en place un système cohérent. Si vous avez bien lu Wacker, il passe son vernis sur un fond absorbant, pas sur un fond à l’huile. Par ailleurs, son vernis est moins concentré que celui que vous avez employé. Enfin, il reprend aussitôt dans le frais à l’émulsion.

 

Notez encore que les enduits gras proposés actuellement dans le commerce ne sont plus du tout ceux employés autrefois. Composés généralement au blanc de titane, ils sont très fragiles, surtout sur toile tendue sur châssis.

 

"J’ai aussi fait un test avec votre huile de lin gélifiée très diluée à la térébenthine, cela ne m’a pas semblé adapté à cet usage car j’ai obtenu un résultat très nuageux et inégal (peut-être, de ma part,  une mauvaise dilution de la couleur…)."

Une huile cuite du type Maroger, bien diluée, est préférable car nettement fluide. L’huile gélifiée est plus adaptée comme médium à ajouter aux couleurs.

 

"En parallèle de ce message, je passe une nouvelle commande d’émulsion et huile gélifiée qui me satisfait pleinement."

Je vous la fais parvenir prochainement.

 

'Réflexions complémentaires à mon précédent message sollicitant votre avis sur une question d’imprimature.

J’ai bien noté dans votre site que vous préfériez les imprimatures opaques (teintées directement dans l’induction si je comprends bien) ou une induction avec la base de liant utilisé pour l’enduction (colle ou acrylique)."

Imprimature opaque (enduit coloré) ou transparente (liant d’encollage coloré) : les deux options sont possibles, mais le résultat est très différent.

 

"Dans mon cas la toile est préparée à l’induction à l’huile, mais pas par moi (toile commandée en Italie chez LEONARDESCA)…mon dessin est fait…et j’aimerais une imprimature colorée semi-transparente…"

Il suffit de glisser en sus un peu de pigment blanc dans votre liant d’encollage.

 

Notez que tous ces points, et bien d’autres, sont amplement développés durant les stages.

 

Cordialement,

 

Christian VIBERT

Ecrire à Delac4   Poster une réponse  Haut
Réponse n° 1
--------
le 26/01/2020 - 11:12
par Delac4

Delac4

3 messages

"Merci beaucoup pour votre prompte réponse, réponse détaillée et toute à fait éclairante. Je garde sous certains aspects les travers d’un autodidacte tâtonnant..."

 "- votre approche critique de l’enduit gras sur toile « du commerce » est-elle réservée à la seule enduction à l’huile ?"


L'immense majorité des supports du commerce est actuellement préparée avec un enduit nommé "gesso", appellation impropre car le véritable gesso est un enduit traditionnel au plâtre et à la colle de peau. Ce "gesso" contemporain est, généralement, un produit de type acrylique, de qualité fort variable.

C'est encore le produit le plus adapté à l'enduction d'une toile tendue sur châssis, support souple s'il en est, car il demeure effectivement lui-même souple dans le temps. Ceci étant, la couche de peinture à l'huile qui va suivre durcira inévitablement au bout de quelques années et l'on retrouvera un problème de compatibilité. C'est là le défaut inhérent lié aux supports souples en peinture à l'huile. D'où la supériorité incomparable des supports rigides pour cette technique.

Maintenant, il y a toile tendue sur châssis et toile tendue sur châssis. Certaines sont proposées à un prix défiant toute concurrence, mais elles sont encore trop chères vu leur médiocrité (le mot est trop faible) : châssis au rabais, onglets inefficaces, toile de coton impropre par nature à l'emploi à l'huile, enduction insuffisante.

 


"- Donc est-il possible de vous commander une huile cuite type Maroger ? Et la rajouter à ma commande de ce jour ?"

Je vous envoie un devis complémentaire en conséquence.

 


"- j’ai effectivement regardé vos propositions de stages pour 2020, notamment celui de février sur 2 jours avec une approche technique et pratique de vos médiums. J’y réfléchis sérieusement."

Tenez-moi au courant.

 


"Dites-moi si préférez que je communique avec vous de préférence sur votre forum."

Bien volontiers, car cela permet de faire vivre le Forum qui est beaucoup lu, mais peu alimenté par des écrits.

 


Bien cordialement,

 


Christian VIBERT

Ecrire à Delac4   Poster une réponse  Haut
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message   -   Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter
[]
Catégories de discussion  Forum 



 

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^