[]
Nombre de membres 93 membres
Connectés : ( personne )
 

La Charte du Forum - La Charte du Forum

Forum - Forum
Techniques de la peinture - Techniques de la peinture


actif  Sujet n° 118  Standolie et primitifs flamands.

le 31/10/2020 - 11:02
par EgillAmuu

EgillAmuu

2 messages

Bonjour,


Je remarque que la standolie est absente de vos produits. J'aimerai savoir ce que vous pensez de ce produit et pourquoi vous ne semblez pas l'utiliser. Personnellement je commence tout juste à découvrir et je l'utilise parfois dans la dernière couche en petite quantité avec le medium roberson. Les possibilités ont l'air intéressante, mais ça m'a crée des problèmes d'inégalité dans le brillant que je n'avais jamais eu (ou beaucoup moins) en utilisant que vos mediums

Aussi les primitifs flamands, notamment Van Eyck n'apparaissent pas dans les artistes de référence dans vos différents mediums. Pourtant le rendu des couleurs, le brillant et la conservation de leurs oeuvres sont exceptionnels. Avez vous une idée du medium qui s'en rapprocherait le plus? Par exemple pensez vous qu'ils utilisaient de la résine mastic? Est ce qu'il cuisaient déjà leurs huiles avec du plomb?

Merci pour votre réponse.

Guillaume.

Ecrire à EgillAmuu   Poster une réponse  Haut
Réponse n° 1
--------
le 31/10/2020 - 23:38
par ChristianVIBERT

ChristianVIBERT

68 messages

Bonjour Guillaume,


"Je remarque que la standolie est absente de vos produits."

 

Pas tout à fait. Mais je privilégie les huiles cuites à l'air, car elles gardent mieux les empreintes des  outils, ce qui n'est pas le cas des huiles polymérisées.

 

"J'aimerai savoir ce que vous pensez de ce produit et pourquoi vous ne semblez pas l'utiliser."

 

Ce sont des huiles de belle qualité, très pâles, très souples et particulièrement résistantes. Leur seul véritable inconvénient : leur siccativité extrêmement lente. Mais, en tant que produits "préfabriqués", une trace de siccatif suffit, au contraire, pour obtenir une siccativation très rapide.

 

Vous aurez, toujours dans l'ouvrage sur les techniques de la peinture à l'huile, diverses recettes où de telles huiles interviennent.

 

"Personnellement je commence tout juste à découvrir et je l'utilise parfois dans la dernière couche en petite quantité avec le medium roberson. Les possibilités ont l'air intéressante, mais ça m'a crée des problèmes d'inégalité dans le brillant que je n'avais jamais eu (ou beaucoup moins) en utilisant que vos mediums"

 

Ce sont des huiles très riches, qui contribuent à donner un aspect laqué. Il n'est donc pas étonnant que leur usage ponctuel engendre des brillances supérieures, localement. D'où l'intérêt de composer des recettes où les ingrédients, choisis pour leurs caractéristiques, interviennent dans les mêmes proportions durant tout le processus pictural.

 

Ceci étant, un bon vernis final permet largement d'égaliser l'aspect final.



"Aussi les primitifs flamands, notamment Van Eyck n'apparaissent pas dans les artistes de référence dans vos différents mediums."

 

La technique mixte est directement inspirée de la manière de pratiquer des Primitifs.

 

Par contre, les produits que je propose sont beaucoup plus proches de la tradition baroque. Pourquoi ce choix ? Parce que je considère que les peintres du XVIIème siècle, les Rubens, Van Dyck, Rembrandt, Vélasquez, etc., sont ceux qui ont poussé les techniques à l'huile à leur développement extrême. Et leur manière de travailler est, à mon sens, beaucoup plus en phase avec la sensibilité contemporaine.

 

"Pourtant le rendu des couleurs, le brillant et la conservation de leurs oeuvres sont exceptionnels. Avez vous une idée du medium qui s'en rapprocherait le plus?"

 

Parmi les produits que je propose : le médium Maroger, mais employé en technique mixte.

 

"Par exemple pensez vous qu'ils utilisaient de la résine mastic?"

 

Selon Jacques Maroger, non. Mais, personnellement, je ne me prononcerai pas.

 

"Est ce qu'il cuisaient déjà leurs huiles avec du plomb?"

 

Que leurs huiles aient été cuites, c'est une certitude ! La conservation exceptionnelle de leurs travaux en atteste. Avec une petite quantité de plomb, pourquoi pas ? Sinon, avec d'autres produits siccatifs, possiblement de la couperose (sel de zinc) ou de l'alun (sel d'aluminium). Mais la litharge est autrement efficace et, employée en quantité modérée, elle contribue particulièrement à stabiliser le film pictural.

 

Bien cordialement,

 

Christian VIBERT

Ecrire à ChristianVIBERT   Poster une réponse  Haut
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message   -   Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter
[]
Catégories de discussion  Forum 



 

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^