[]
Nombre de membres 93 membres
Connectés : ( personne )
 

La Charte du Forum - La Charte du Forum

Forum - Forum
Techniques de la peinture - Techniques de la peinture


actif  Sujet n° 27  Question: Bitume - Rembrand ?

le 14/03/2015 - 17:16
par BoucharddeMonmorcy

BoucharddeMonmorcy

10 messages

Bonjour, j'ai une question pour tous. Au Musée des beaux arts de Montréal une guide a dit dernièrement que Rembrand aurait utilisé du bitume vers la fin de sa vie. J'ai été scandalisé par ses propos. Est-ce que cela est vrai? J'aimerais des vrais sources. Si cela est vrai c'est surement un cas d'exception. Merci! 
P.S: Je suis très heureux d'avoir contribué dernièrement à créer plus de participation dans le Forum comme disait M. Vibert.  


Hugues Bouchard

Ecrire à BoucharddeMonmorcy   Poster une réponse  Haut

[]   

Réponse n° 1
--------
le 29/03/2015 - 17:12
par ChristianVIBERT

ChristianVIBERT

16 messages

Bonjour Monsieur BOUCHARD,

La question de l'utilisation du bitume est récurrente dans la peinture. On prétend ainsi que Léonard l'aurait utilisé, par exemple pour esquisser sa superbe "Adoration des mages" du Musée des Offices, laissée à l'état d'ébauche, ou "La Vierge aux rochers" du musée du Louvre.  Est-ce exact ? Seules des analyses pigmentaires permettraient de répondre définitivement à cette question. Ont-elles été entreprises ? Je ne sais.

Quoi qu'il en soit, la réputation du bitume est devenue extrêmement mauvaise dans les milieux artistiques depuis le début du XXème siècle. En cause, en particulier les déboires de la peinture française de la première moitié du XIXème : Géricault, Delacroix, Prud'hon... Vous vous en faites vous-même l'écho par votre réaction quasi épidermique.

On peut, en  effet, émettre plus que des doutes sur l'intérêt de cette pommade qui tient plus d'un colorant que d'un pigment, d'un beau ton doré lors de sa pose, mais virant au noir au bout de quelque temps et ne séchant jamais vraiment. Ceci étant, des recherches entreprises sur le tableau fort célèbre "Le radeau de la Méduse" de Géricault, dont l'état de conservation fort mauvais est traditionnellement attribué à l'usage du bitume, ont montré qu'il n'en contenait pas. Sa détérioration serait, en fait, consécutive à l'emploi d'huiles sursiccativées au plomb. Cette explication justifie les lignes consacrées à ce sujet dans les modes d'emploi que je joins aux médiums Atelier des Fontaines.

Concernant l'utilisation du bitume par Rembrandt, je n'en ai, personnellement, jamais entendu parler...

Cordialement,

Christian VIBERT

Ecrire à ChristianVIBERT   Poster une réponse  Haut
Réponse n° 2
--------
le 12/05/2015 - 02:32
par Angelique

Anonyme

visiteur

Bonjour,

Ma réponse sera entièrement sourcée même si elle ne peut pas répondre exactement à la question "Bitume - Rembrandt ?".

En ce qui concerne l'emploi du bitume par Léonard de Vinci, c'est Léonard lui-même qui le conseille dans ses écrits en mélange au vert pour faire les ombres d'une belle couleur verte, voici la source :
Léonard de Vinci - "La peinture" - Textes traduits, réunis et annotés par André Chastel - Hermann éditeur - p169 - texte issu du Codex Urbinas conservé au Vatican

Mais est-ce que ce que Léonard appelait bitume était ce que nous appelons bitume aujourd'hui ?

Jean Petit, Jacques Roire et Henri Valot dans leur livre "Des liants et des couleurs" - EREC éditeur - précisent en effet page 22 que le mot bitume fut aussi utilisé pour qualifier des résines fossiles ou des terres naturelles contenant de fortes proportions de matières organiques décomposées comme les terres de Cassel ou de Cologne.

En exemple de ces différences de terminologie, voici un extrait du texte de Mérimée sur les terres de Cassel et de Cologne : "Ce sont des terres bitumeuses provenant, à ce que l'on suppose, de la décomposition de bois enfouis : aussi les minéralogistes leur ont donné le nom de lignites.
La terre Cassel est la plus imprégnée de bitume, aussi est-elle d'un ton plus vigoureux ; mais elle se décolore, en partie, au contact de la lumière. (...)" Jean-François-Léonor Mérimée - "De la peinture à l'huile" - p207 - consultable sur GALLICA

Ce n'est qu'avec les avancées de la chimie que le bitume a fini par correspondre uniquement à la définition précise, restreinte et actuelle d'une substance minérale composé d'un mélange d'hydrocarbures.

Quand on parle de bitume en peinture il peut donc s'agir de matériaux très différents, simplement parce que les peintres des siècles passés ont placé sous cette appellation un bon nombre de matières brunes, solubles et d'apparence résineuse présentes dans le sol.

Rien que cela c'est déjà une source de grande confusion.

Pour le mauvais état de conservation du Radeau de la Méduse de Géricault et la confirmation de l'absence de bitume dans cette oeuvre : une explication détaillée de son altération est faite à la page 104 du même livre précédemment cité "Des liants et des couleurs".

En ce qui concerne les analyses pigmentaires des peintures de Léonard de Vinci, la présence de bitume ne pouvait pas être confirmée lors de la rédaction du livre "Au coeur de la Joconde - Léonard de Vinci décodé" publié en 2006 ( p66 ) - Ouvrage réalisé avec le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France - éditions Gallimard.

Aux pages 66 et 68 de ce même ouvrage, "Au coeur de la Joconde - Léonard de Vinci décodé", (même chapitre : "La palette du peintre") il est indiqué qu'un bitume constitué d'hydrocarbures a été détecté lors de l'analyse du fond brun présentant des craquelures prématurées (peut-être aussi attribuables à une trop grande épaisseur de cette couche picturale) du paysage du "Martyre de Saint Sébastien" (1475) des frères Pollaiuolo conservé à la National Gallery : la source citée par les auteurs est la page 203 de l'ouvrage "Giotto to Dürer: Early Renaissance Painting in the National Gallery".

L'asphalte ou le bitume est cité dans un Bulletin Technique de la National Gallery "Rembrandt and his Circle: Seventeenth-Century Dutch Paint Media Re-examined", http://www.nationalgallery.org.uk/technical-bulletin/white_kirby1994 , au sujet de l'Astronome de Ferdinand Bol daté de 1652.

Enfin, en ce qui concerne l'analyse pigmentaire des tableaux de Rembrandt, cet ouvrage est consultable ici :
http://www.metmuseum.org/research/metpublications/Art_and_Autoradiography_Insights_into_the_Genesis_of_Paintings_by_Rembrandt_Van_Dyck_and_Vermeer


Rembrandt aurait-il utilisé du bitume vers la fin de sa vie ?
Tout fut essayé en peinture, même aux plus grandes époques techniques il y eut des recettes mal dosées suite à de nouvelles expériences, tout n'a plus le même nom, et je ne pense pas que l'analyse scientifique, malgré son utilité précieuse, puisse tout détecter (particulièrement pour les dosages infimes vieux de plusieurs siècles).

Je suis tout à fait d'avis que c'est très frustrant mais il y aura certainement, même s'il est du devoir des peintres de s'informer au mieux de ces questions techniques, malheureusement toujours une part d'inconnu.

  Poster une réponse  Haut
Réponse n° 3
--------
le 12/05/2015 - 06:45
par ChristianVIBERT

ChristianVIBERT

17 messages

Voilà ce qu'on appelle une publication référencée ! Félicitations pour ce travail de recherche !

Christian VIBERT

Ecrire à ChristianVIBERT   Poster une réponse  Haut
Réponse n° 4
--------
le 22/06/2015 - 15:15
par Angelique

Anonyme

visiteur

Une bibliographie technique contenant une liste de pigments utilisés par Rembrandt :

http://www.northernlightstudio.com/new/resources.php

  Poster une réponse  Haut
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message   -   Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter
[]
Catégories de discussion  Forum 



 

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^