[]
Nombre de membres 93 membres
Connectés : ( personne )
 

La Charte du Forum - La Charte du Forum

Forum - Forum
Techniques de la peinture - Techniques de la peinture


actif  Sujet n° 74  Est-ce que l’œuf peut remplacer la résine dans une peinture à l'huile ?

le 13/06/2018 - 09:42
par ChristianVIBERT

ChristianVIBERT

17 messages

"Bonjour M. Vibert,

 

Je suis artiste peintre et j'aimerais pratiquer la peinture en émulsion grasse en mélange d’œuf et d'huile. Malgré quelques recherches intensives sur le sujet, je n'ai pas trouvé de réponse à mes questions ! C'est d'un frustrant !"

 

Je comprends.

 

"A cause de ma condition de santé, j'ai dû renoncer à la peinture à l'huile. Ce qui me manque énormément. L’œuf et les émulsions me semblent être le bon compromis mais :  j'aimerais savoir si un mélange d’œuf entier (avec le blanc qui a été monté en neige et qui est retombé) avec votre huile de noix légèrement siccativée serait durable sur toile, autant qu'une peinture à l'huile avec résine incorporée ? En gros, est-ce que l’œuf peut remplacer la résine dans une peinture à l'huile ?

 

Merci par avance pour votre réponse."

 

Bonjour à vous,

 

Concernant votre seconde question, l'œuf et les résines ont, bien évidemment, des compositions totalement différentes. On ne peut donc dire, du point de vue de la chimie, que l'un puisse remplacer les autres.

 

Par ailleurs, sur le plan de la manipulation, l'œuf permet de travailler à l'émulsion, donc avec une association huileuse ou oléorésineuse et aqueuse, quand une résine est utile dans le cas d'un travail uniquement oléorésineux. Or l'on sait la manière dont l'introduction d'eau dans la peinture à l'huile, même en quantité modérée, modifie le ressenti sous la brosse.

 

Quant à l'aspect final, enfin, l'œuf favorise l'obtention d'un film pictural plutôt mat et opaque ; les résines, le brillant et la transparence.

 

Il n'est donc pas question de penser remplacer la présence d'une résine dans la peinture à l'huile par celle de l'œuf, jaune seul, ou blanc et jaune mêlés. Par contre, du moins si ces produits sont ajoutés en quantités modérées, tous deux contribuent à la stabilisation et à la durabilité du film pictural.

 

Maintenant, pour répondre à votre première question, effectivement, il est tout à fait possible de composer une émulsion à partir de l'huile de noix légèrement siccativée Atelier des Fontaines et d'œuf entier. Le résultat est une émulsion qui siccative en quelques jours, à employer plutôt en couche mince comme toutes les émulsions à l'œuf.

 

Et, si vous ne supportez pas les solvants (essence de térébenthine, d'aspic, d'agrume ou de pétrole), vous pouvez même chauffer cette huile à 150-160°C avec 10-15% en poids de résine dammar, de manière à la fondre dans l'huile plutôt que de la préparer dans un solvant. Après fusion de la résine, vous maintenez cette température pendant 5 minutes. Vous filtrez à chaud pour éliminer les éventuels débris toujours plus ou moins présents dans les résines naturelles et, après refroidissement, vous gardez cette huile résineuse dans un flacon à l'abri de l'air pour éviter son oxydation.

 

Cette huile résineuse se mêle elle aussi parfaitement à l'œuf et vous donnera un film peint moins mat, plus dur et plus transparent. Vous pouvez diluer à l'huile pure, non chauffée. 

 

Cordialement,

 

Christian VIBERT

Ecrire à ChristianVIBERT   Poster une réponse  Haut
Réponse n° 1
--------
le 15/06/2018 - 09:38
par ChristianVIBERT

ChristianVIBERT

18 messages

"Une question en passant mais peut-on réaliser une toile intégralement avec une de vos émulsions ?
Ah et dès que je peux, je ferai l'acquisition de votre huile de noix ! (dans deux semaines environs)."


Les émulsions peuvent être utilisées de trois manières différentes :

 

- soit employées seules pour un travail facile et enlevé, de siccativation rapide et pour un résultat lumineux, globalement mat ou satiné ;


- soit pour ébaucher afin d'obtenir des dessous riches en matière, mais relativement mats et maigres, sur lesquels on peut reprendre rapidement avec des glacis plus gras et brillants (technique "gras sur maigre") ;

 

- soit, enfin, en alternant le gras au médium et les reprises plus maigres à l'émulsion selon une technique mixte "maigre sur gras" permettant de différencier nettement les matières exprimant l'ombre de celles employées pour la lumière, le tout, sans limitation technique du nombre de couches possibles (jusqu'à 40 selon Titien !).



Ceci étant, ces émulsions composées d'huile cuite, de résine mastic et d'un liant aqueux sont relativement épaisses. Elles peuvent donc demander à être diluées, en principe avec un solvant. Vous concernant, si vous décidez de les diluer à l'huile de noix, ce qui est parfaitement possible, la siccativation sera, en conséquence, un peu moins rapide et le résultat plus brillant. Parmi les différentes émulsions proposées, la version Maroger est la plus fluide.

 


Cordialement,

 


Christian VIBERT

Ecrire à ChristianVIBERT   Poster une réponse  Haut
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message   -   Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter
[]
Catégories de discussion  Forum 



 

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^